L’esprit de révolte

par KROPOTKINE Pierre

Couverture d’ouvrage : L'esprit de révolte
Éditions :Brochure
Pages : 29

L esprit de Révolte, petit texte publié en 1881, Kropotkine développe une théorie de l Histoire en rupture avec les thèses hégélienne et marxiste. En s appuyant sur l analyse de la Révolution française de 1789, il considère que les acteurs majeurs et décisifs de cet événement sont les « petites gens ». Ainsi, ce ne sont pas les élites bourgeoises et cultivées qui bouleversent le cours ordinaire des choses mais bien les gens du peuple, qui, par esprit de révolte, développe sans stratégie établie un activisme révolutionnaire qui conduit aux changements profonds. L agitation préalable et nécessaire avant que les conditions de la révolution soient arrivées à maturité est initiée et entretenue par les grandes masses. Les années qui précédèrent 1789 virent une multiplication des pamphlets, libelles, brochures ou plus simplement encore, afin que tous comprennent, de dessins caricaturant les m urs de la cour de Louis XVI, ceux-ci se révélèrent être des armes de propagande extrêmement efficaces qui « contaminèrent » la plus grande partie de la population, alimentant ainsi la colère sourde des gens maltraitées. En quelques pages, Kropotkine propose donc un manuel théorique de la révolution, de ses acteurs et des moyens nécessaires à son épanouissement.

Parution :
Maison d’édition : Kalvingrad
Genres :

L’insurrection qui vient

par COLLECTIF Invisible

Couverture d’ouvrage : L'insurrection qui vient
Éditions :Livre
ISBN : 9782913372627
Pages : 128

Chaque secteur spécialisé de la connaissance fait à sa manière le constat d’un désastre. Les psychologues attestent d’inquiétants phénomènes de dissolution de la personnalité, d’une généralisation de la dépression qui se double, par points, de passages à l’acte fou. Les sociologues nous disent la crise de tous les rapports sociaux, l’implosion-recomposition des familles et de tous les liens traditionnels, la diffusion d’une vague de cynisme de masse ; à tel point que l’on trouve dorénavant des sociologues pour mettre en doute l’existence même d’une quelconque «société». Il y a une branche de la science économique – l’«économie non autistique» – qui s’attache à montrer la nullité de tous les axiomes de la prétendue «science économique». Et il est inutile de renvoyer aux données recueillies par l’écologie pour dresser le constat de la catastrophe naturelle. Appréhendé ainsi, par spécialité, le désastre se mue en autant de «problèmes» susceptibles d’une «solution» ou, à défaut, d’une «gestion». Et le monde peut continuer sa tranquille course au gouffre. Le Comité invisible croit au contraire que tous les remous qui agitent la surface du présent émanent d’un craquement tectonique dans les couches les plus profondes de la civilisation. Ce n’est pas une société qui est en crise, c’est une figure du monde qui passe. Les accents de fascisme désespéré qui empuantissent l’époque, l’incendie national de novembre 2005, la rare détermination du mouvement contre le CPE, tout cela est témoin d’une extrême tension dans la situation. Tension dont la formule est la suivante : nous percevons intuitivement l’étendue de la catastrophe, mais nous manquons de tout moyen pour lui faire face. L’insurrection qui vient tâche d’arracher à chaque spécialité le contenu de vérité qu’elle retient, en procédant par cercles. Il y a sept cercles, bien entendu, qui vont s’élargissant. Le soi, les rapports sociaux, le travail, l’économie, l’urbain, l’environnement, et la civilisation, enfin. Arracher de tels contenus de vérité, cela veut dire le plus souvent : renverser les évidences de l’époque. Au terme de ces sept cercles, il apparaît que, dans chacun de ces domaines, la police est la seule issue au sein de l’ordre existant. Et l’enjeu des prochaines présidentielles se ramène à la question de savoir qui aura le privilège d’exercer la terreur ; tant politique et police sont désormais synonymes. L’insurrection qui vient nous sort de trente ans où l’on n’aura cessé de rabâcher que «l’on ne peut pas savoir de quoi la révolution sera faite, on ne peut rien prévoir». De la même façon que Blanqui a pu livrer les plans de ce qu’est une barricade efficace avant la Commune, nous pouvons déterminer quelles voies sont praticables hors de l’enfer existant, et lesquelles ne le sont pas. Une certaine attention aux aspects techniques du cheminement insurrectionnel n’est donc pas absente de cette partie. Tout ce que l’on peut en dire ici, c’est qu’elle tourne autour de l’appropriation locale du pouvoir par le peuple, du blocage physique de l’économie et de l’anéantissement des forces de police.

Parution :
Maison d’édition : La Fabrique
Genres :

La fascinante démocratie du Rojava

Le contrat social de la Syrie du nord

par BANCE Pierre

Couverture d’ouvrage : La fascinante démocratie du Rojava
Éditions :Livre
ISBN : 979-10-93784-17-5
Taille : 15,00 x 21,00 cm
Pages : 600

Le Rojava n’est pas seulement une épopée militaire des Kurdes de Syrie contre  
l'État islamique, un havre d’émancipation pour les femmes, un imbroglio diplo-
matique digne de l’histoire moyen-orientale, un destin que l’on craint tragique,  
c’est aussi et d’abord une expérience politique et sociale inédite et fascinante.
PIERRE BANCE
Inédite, car elle lie, dans un même contrat social, la démocratie directe et le parle-
mentarisme. Alliage improbable de communes autonomes, d’assemblées législa-
tives et de conseils exécutifs fédérés. Fascinante, parce que fondée sur les droits de  
l’homme, les libertés fondamentales et l’écologie sociale, elle s’exprime au cœur  
d’un Proche-Orient pétri de dictatures, de démocraties chaotiques, d’États-nations  
aux visées hégémoniques, au milieu de sociétés aux coutumes patriarcales et aux  
pratiques religieuses conservatrices. Fascinante encore quand elle réussit à unir  
dans une même auto-administration, à égalité de droits et de devoirs, les peuples  
kurde, arabe, assyrien, chaldéen, turkmène, arménien, tchéchène, tcherkesse...  
de diverses confessions musulmanes, chrétiennes et yézidie, là où dominait la loi  
du plus fort.
Sans doute, tout ne fonctionne pas à merveille au nord de la Syrie. Comment  
pourrait-il en aller autrement avec la guerre impérialiste ottomane d’Erdoğan, la  
pression des obscurantistes du djihad, les menaces d’Assad de réinvestir le territoire  
et les trahisons des alliés russes et occidentaux. Néanmoins, tant les avancées en  
matière de droits et libertés que les expériences institutionnelles originales menées  
au Rojava intéresseront tous les démocrates qui cherchent à refonder un système  
de représentation déconsidéré. Comme ceux qui, de par le monde, aspirent à une  
société libérée de toute domination, car l’Administration autonome de la Syrie  
du Nord et de l’Est soulève la question de fond: comment se passer de l’État et  
dépasser le capitalisme?

L’auteur
Pierre Bance, docteur d’État en droit, ancien directeur des Éditions Droit et So-
ciété, est l’auteur d’Un autre futur pour le Kurdistan ? Municipalisme libertaire et  
confédéralisme démocratique (Noir et Rouge, 2017). Ses travaux sont publiés sur  
le site Autre futur (http://www.autrefutur.net/).

Parution :
Maison d’édition : Noir & Rouge
Genres :
Extrait :

Le Rojava n’est pas seulement une épopée militaire des Kurdes de Syrie contre
l'État islamique, un havre d’émancipation pour les femmes, un imbroglio diplo-
matique digne de l’histoire moyen-orientale, un destin que l’on craint tragique,
c’est aussi et d’abord une expérience politique et sociale inédite et fascinante.
PIERRE BANCE
Inédite, car elle lie, dans un même contrat social, la démocratie directe et le parle-
mentarisme. Alliage improbable de communes autonomes, d’assemblées législa-
tives et de conseils exécutifs fédérés. Fascinante, parce que fondée sur les droits de
l’homme, les libertés fondamentales et l’écologie sociale, elle s’exprime au cœur
d’un Proche-Orient pétri de dictatures, de démocraties chaotiques, d’États-nations
aux visées hégémoniques, au milieu de sociétés aux coutumes patriarcales et aux
pratiques religieuses conservatrices.

LIRE LA SUITE

Fascinante encore quand elle réussit à unir
dans une même auto-administration, à égalité de droits et de devoirs, les peuples
kurde, arabe, assyrien, chaldéen, turkmène, arménien, tchéchène, tcherkesse...
de diverses confessions musulmanes, chrétiennes et yézidie, là où dominait la loi
du plus fort.
Sans doute, tout ne fonctionne pas à merveille au nord de la Syrie. Comment
pourrait-il en aller autrement avec la guerre impérialiste ottomane d’Erdoğan, la
pression des obscurantistes du djihad, les menaces d’Assad de réinvestir le territoire
et les trahisons des alliés russes et occidentaux. Néanmoins, tant les avancées en
matière de droits et libertés que les expériences institutionnelles originales menées
au Rojava intéresseront tous les démocrates qui cherchent à refonder un système
de représentation déconsidéré. Comme ceux qui, de par le monde, aspirent à une
société libérée de toute domination, car l’Administration autonome de la Syrie
du Nord et de l’Est soulève la question de fond: comment se passer de l’État et
dépasser le capitalisme?

L’auteur
Pierre Bance, docteur d’État en droit, ancien directeur des Éditions Droit et So-
ciété, est l’auteur d’Un autre futur pour le Kurdistan ? Municipalisme libertaire et
confédéralisme démocratique (Noir et Rouge, 2017). Ses travaux sont publiés sur
le site Autre futur (http://www.autrefutur.net/).

REGROUPER

Anarchistes dans la Révolte Populaire de 2017 au Venezuela

par MONTES DE OCA Rodolfo

Couverture d’ouvrage : Anarchistes dans la Révolte Populaire de 2017 au Venezuela
Éditions :Livre
ISBN : 9782915514988
Taille : 15,00 x 23,50 cm
Pages : 102

L'activiste et avocat anarchiste Rodolfo Montes de Oca, proche des organisations de peuples indigènes et paysans, aborde un événement inédit et majeur de l'histoire récente du Venezuela.

Essai historique et témoignage de première main, l'ouvrage s'intéresse à la participation anarchiste à la révolte populaire de 2017 et explique en quoi le gouvernement "bolivarien" a fait d'une démocratie progressiste la première dictature latino-américaine du XXIe siècle. Ce texte, qui ouvre la voie à un renouvellement de l'anarchisme, est illustré par de nombreuses photos.

Parution :
Maison d’édition : Éditions du Monde Libertaire
Genres :

Rompre les rangs

Contre la guerre, contre la paix, pour la révolution sociale

par COLLECTIF

Couverture d’ouvrage : Rompre les rangs
Éditions :Livre
Taille : 8,00 x 13,00 cm
Pages : 168

« Jamais peut-être le monde n’a eu plus besoin du souffle vivifiant de l’anarchisme ; jamais la nécessité de briser la règle, la discipline, la loi, n’est apparue plus grande qu’aujourd’hui, » écrivait un compagnon à la veille de la Deuxième Guerre Mondiale. Aujourd’hui, les guerres, l’autre face de la paix ensanglantée des marchés, du progrès et de la production, continuent à ravager le monde, et peut-être aujourd’hui aussi, ce dont il y a besoin, c’est le cri strident de l’anarchie qui s’oppose à tout pouvoir, qui rompt les rangs des États totalitaires et démocratiques, qui scrute l’horizon pour arrêter le massacre là où il est produit.
La guerre, le contrôle, la répression, l’exploitation, la militarisation des esprits, la haine sectaire, le maelström technologique sont tous des aspects de cette domination en incessante restructuration, que ce cahier se propose d’analyser, en s’aventurant en même temps sur les chemins de l’action d’hier et d’aujourd’hui contre leur guerre… et contre leur paix.

Parution :
Maison d’édition : Hourriya
Genres :

A nos clients

Insurrection et double pensée

par ANONYME

Couverture d’ouvrage : A nos clients
Éditions :Livre
Taille : 10,00 x 15,00 cm
Pages : 116

A ceux pour qui la fin d'une civilisation est une affaire de librairie ou d'épicerie;
A ceux qui considèrent l'insurrection comme une brèche dans le monopole du mensonge, de la représentation du pouvoir;
A ceux qui risquent de deviner que derrière l'épais brouillard de "la crise", il y a un théâtre d'opérations, de manœuvres, de stratégies - et donc la possibilité d'une autopromotion;
A ceux qui portent des coups pour occuper des sièges dans les conseils municipaux;
A ceux qui guettent le moment propice pour aller s'exhiber dans les mas-medias;
A ceux qui ne cherchent pas des complices, mais des amis politiques;
A ceux qui se moquent du refus de participer à ce monde
A ceux qui organisent les autres dans un parti, peut être - pourquoi pas - dans un parti historique ;
A ceux qui veulent faire naître une force révolutionnaire, pourvu qu'elle soit institutionnelle;
une contribution à un débat qui nécessite une pensée unique partagée par tous.

En 2016, en réponse au livre À nos amis du Comité invisible ; un pamphlet anonyme intitulé À nos clients est publié par « Qu'est ce que tu fabriques ? éditions ». Ce livre reprend et détourne les codes graphiques, stylistiques et typographiques originaux.

Parution :
Maison d’édition : Qu’est-ce que tu fabriques ?
Genres :