Gaston Couté Œuvres complètes T2

1880-1911

par COUTE Gaston

Couverture d’ouvrage : Gaston Couté Œuvres complètes T2
Éditions :Livre
ISBN : 9782900886045
Taille : 15,00 x 22,50 cm
Pages : 340

TOME 2
BIOGRAPHIE : Une vie bellement légendée d’Alain (Georges) Leduc.
ANNEXES : La Guerre sociale, rapports de police, témoignages (Pierre Mac Orlan, Maurice Héliot, Clovis, Fernand Desprès, Jehan Rictus, Bernard Dimey…),
Le Vent du ch’min, Le musée de Meung-sur-Loire, discographie…

Parution :
Maison d’édition : Éditions Libertaires
Genres :

Gaston Couté Œuvres complètes T1

1880-1911

par COUTE Gaston

Couverture d’ouvrage : Gaston Couté Œuvres complètes T1
Éditions :Livre
ISBN : 9782900886045
Taille : 15,00 x 22,50 cm
Pages : 580

TOME 1
CORPUS : Poèmes et chansons, chansons sociales et autres textes (récits, théâtre, manuscrits et courriers…), dessins de Gaston Couté.

Parution :
Maison d’édition : Éditions Libertaires
Genres :

Joe Hill

Bread, roses and songs

par ROSEMONT Franklin

Couverture d’ouvrage : Joe Hill
Éditions :Livre
ISBN : 9782915731347
Taille : 15,50 x 22,50 cm
Pages : 600

Immigré aux États-Unis, Joe Hill consacre sa vie à la lutte révolutionnaire pour le syndicat Industrial Workers of the World (IWW). Hobo, il va de grève en grève utilisant pour arme son talent de songwriter. Ses chansons deviennent des hymnes dans la classe prolétaire et incarnent très vite l’ensemble des IWW.

En 1915, il est condamné à mort en Utah, suite à un coup monté pour lequel il est accusé de meurtre et d’un procès à charge où aucune preuve n’est établie. Joe Hill devient alors un symbole de l’oppression capitaliste et étatique.

De nombreux artistes vont chanter son destin parmi lesquels, pour les plus connus par le “tout public“ : Joan Baez, Bruce Springsteen, Tom Morello (Rage against the machine)…

Franklin Rosemont écrit ici la biographie référence de Joe Hill. Mais bien plus que l’histoire du songwriter, il balaye l’ensemble des pans de la culture populaire étatsunienne : racisme, féminisme, question indienne, religion, justice, écologie…

Parution :
Maison d’édition : Éditions CNT-RP
Genres :

Louis Bertoni

Une figure de l’anarchisme ouvrier à Genève

par BOTTINELLI Gianpiero

Couverture d’ouvrage : Louis Bertoni
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-940426-13-3
Taille : 13,00 x 20,00 cm
Pages : 174

Traduit de l’italien par Marianne Enckell

Inlassable pro­pa­gan­diste, typo­gra­phe, mili­tant syn­di­ca­liste, Louis Bertoni (1872-1947) est une figure phare du milieu anar­chiste suisse de la pre­mière moitié du XXe siècle. Cet infa­ti­ga­ble dif­fu­seur d’idées a écumé les mee­tings poli­ti­ques et super­visé la publi­ca­tion de plus de mille numé­ros du Réveil anar­chiste et du Risveglio anar­chico en un demi-siècle. La bio­gra­phie de ce mili­tant anar­chiste tes­si­nois établi à Genève est basée à la fois sur les témoi­gna­ges de contem­po­rains de Louis Bertoni et sur un corpus de sour­ces volu­mi­neux. Au-delà des idées et de la per­son­na­lité fas­ci­nante de cet habi­tué des délits d’opi­nion, cette tra­duc­tion mise à jour de l’ouvrage de Gianpiero Bottinelli est un texte indis­pen­sa­ble pour le tableau qu’il dresse du quo­ti­dien des grou­pes anar­chis­tes gene­vois, suis­ses et ita­liens de cette période mou­ve­men­tée.

Gianpiero Bottinelli, né à Lugano le 8 no­vem­bre 1946, a fait ses études à l’École d’études socia­les et péda­go­gi­ques à Lausanne (1970-1973), puis a été assis­tant social pour le canton du Tessin ; il est actuel­le­ment à la retraite et se consa­cre à des recher­ches his­to­ri­ques.

Parution :
Maison d’édition : entremonde
Genres :

Ecologie ou catastrophe, la vie de Murray Bookchin

par BIEHL Janet

Couverture d’ouvrage : Ecologie ou catastrophe, la vie de Murray Bookchin
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-34618-047-5
Taille : 14,50 x 20,00 cm
Pages : 624

Ce livre retrace, en nous faisant voyager dans l’histoire mondiale de l’écologie, la vie de Murray Bookchin, philosophe et sociologue, critique anticapitaliste américain et fondateur de l’Écologie Sociale.
Aux antipodes des courants métaphysiques de type “Écologie Profonde” et des approches environnementalistes qui ne peuvent conduire qu’à un aménagement du désastre, l’Écologie Sociale est une théorie radicale qui considère comme révolus le système actuel et les rapports de domination qu’il engendre : Son message qui veut que les êtres humains soient capables de réorganiser leurs sociétés afin de les créer écologiques, est un message d’espoir. Son utopie nous donne à voir ce que pourrait être une société juste et la générosité sociale dont les êtres humains peuvent faire preuve. Ce projet créateur pourrait non seulement préserver l’ensemble du vivant mais aussi conférer un sens à nos vies à travers une action éthique qui redonne à l’être humain son libre arbitre. (extrait de l’épilogue de Janet Biehl)

Ce livre est traduit de l’anglais (USA) par Élise Gaignebet, sa version française est préfacée par Pinar Selek. Le portrait de couverture est une création d’Ernest Pignon-Ernest.

Parution :
Maison d’édition : L'Amourier
Genres :

Claire l’enragée

Entretien avec Claire Auzias

par PUCCIARELLI Mimmo

Couverture d’ouvrage : Claire l’enragée
Éditions :Livre
ISBN : 2-35104-013-9
Taille : 14,50 x 21,00 cm
Pages : 126

Ce récit de vie sans voile, issu d’un long entretien avec l’historienne féministe et anarchiste Claire Auzias, nous permet de revisiter la période assez explosive que de nombreuses jeunes personnes de sa génération ont vécue, entre le milieu des années soixante et les années soixante-dix. Mais il nous offre aussi un modèle de miroir pouvant nous servir à tisser une mémoire libertaire.

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Éditeurs :
Genres :

Emma Goldman – Une éthique de l’émancipation

par LEROY Max

Couverture d’ouvrage : Emma Goldman - Une éthique de l’émancipation
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-077-5
Taille : 14,50 x 21,00 cm
Pages : 248

« Emma Goldman a été victime, tout particulièrement dans le monde francophone, d’une étrange amnésie qui a fait que le mouvement anarchiste, pourtant si enclin à célébrer son histoire et ses héros, semble parfois aisément oublier qu’il a aussi compté de nombreuses héroïnes », écrit Normand Baillargeon à propos de celle que les services secrets nord-américains décrivirent comme l’une des anarchistes les plus dangereuses de son pays d’adoption.

Cette biographie, la première en langue française, retrace l’histoire de cette militante inlassable de l’émancipation, à la fois libertaire et communiste, féministe et nietzschéenne. Née en Lituanie et morte à Toronto, sa vie se lie aux deux siècles qu’elle escorta : des grèves ouvrières états-uniennes à la Première Guerre mondiale, de la ­Russie rouge à la Catalogne, de la montée du fascisme à la lutte contre le nazisme, Goldman fut de tous les fronts – et jamais la prison, l’exil et la mise au ban n’entamèrent sa détermination.

Max Leroy, essayiste, est l’auteur de Dionysos au drapeau noir - Nietzsche et les anarchistes (2014), Citoyen du volcan - épitaphe pour Jean Sénac (2013) et les Orages libertaires - politique de Léo Ferré (2012).

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Éditeurs :
Genres :

Souvenirs d’un rebelle

Soixante ans de lutte d’un libertaire jurassien

par BÖSIGER André

Couverture d’ouvrage : Souvenirs d’un rebelle
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-097-3
Taille : 14,50 x 21,00 cm
Pages : 120

avec la collaboration d’Alexandre Skirda

texte présenté par Marianne Enckell et Ariane Miéville

dessins de Jean-Pierre Ducret

André Bösiger était-il l’incarnation de l’anarchisme suisse, le vénérable ancêtre d’un mouvement sur le déclin, comme certains ont pu l’écrire  ? Non, il était un homme de son temps, de sa classe, du mouvement ouvrier révolutionnaire, comme beaucoup d’anonymes y compris dans ce pays. Ce qui le distingue d’autres, c’est la volonté qu’il avait de raconter sa vie, de transmettre aux jeunes son expérience et ses idées  ; c’est aussi une fidélité indéfectible aux idéaux de sa jeunesse alors que, dans l’après-guerre, certains militants anarchosyndicalistes – et non des moindres – choisiront de rompre avec le mouvement pour s’engager dans une voie réformiste. André était un rebelle et il le resta, assurant avec quelques autres la continuité du mouvement anarchiste à Genève pendant la deuxième moitié du XXe siècle.

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Éditeurs :
Genres :

Anarchistes et fiers de l’être

Six essais et une autobiographie

par BERTOLO Amedeo

Couverture d’ouvrage : Anarchistes et fiers de l’être
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-107-9
Taille : 14,50 x 21,00 cm
Pages : 240

Amedeo Bertolo (1941-2016) mena toujours de pair une intense activité d’élaborations et d’échanges théoriques, avec l’organisation et la participation à des colloques internationaux, l’animation de revues et de maisons d’édition, et simultanément une activité militante tout aussi importante au sein de groupes anarchistes, accompagnant les efforts pour les fédérer, et un engagement dans des luttes comportant souvent des risques personnels. Ce volume réunit ses principales contributions à la pensée anarchiste.

-  Pour une définition des nouveaux patrons
-  La mauvaise herbe subversive  : Notes d’anarchisme à la sauce autogestionnaire et d’autogestion à la sauce anarchiste
-  L’imaginaire subversif
-  Pouvoir, autorité, domination
-  Au-delà de la démocratie, l’anarchie
-  Les fanatiques de la liberté
-  Éloge du cidre

Préfaces de Tomás Ibañez et Eduardo Colombo

Coédition avec la revue semestrielle Réfractions

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Éditeurs :
Genres :

Les États-Unis d’Élisée Reclus

par CREAGH Ronald

Couverture d’ouvrage : Les États-Unis d’Élisée Reclus
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-125-3
Taille : 14,50 x 21,00 cm
Pages : 192

Élisée Reclus, jeune Français de famille protestante du Sud-Ouest, part en 1853 pour la Louisiane et devient tuteur dans une belle plantation. Il raconte son séjour dans ses lettres aux siens et, de retour en France, deviendra l’un des géographes les plus importants de l’histoire  ; ses ouvrages seront traduits en une vingtaine de langues. Il observe tout, la nature, l’environnement et les humains, leurs relations réciproques, l’esclavage et les divers groupes sociaux du pays. Certaines de ses remarques sont toujours actuelles  : il parle des «  Afro-Américains  », terme qui ne sera utilisé que plus d’un demi-siècle plus tard, quand on entendra enfin le discours de cette collectivité, discours que Reclus avait déjà entendu. Et il prévoit que les États-Unis domineront l’Amérique latine, mais qu’ils seront à leur tour hispanisés.

Les textes en annexe d’Élisée Reclus méritent d’être considérés comme faisant partie de la grande littérature du dix-neuvième siècle

Ronald Creagh, professeur émérite l’université Paul-Valéry Montpellier 3, membre de plusieurs sociétés savantes et du comité de revues américaines, anglaises et francophones, ainsi que du collectif de la revue Réfractions et du Centre Ascaso-Durruti à Montpellier. Artisan du site RAForum et du site associé sur Élisée Reclus, http://raforum.site/reclus/.

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Éditeurs :
Genres :