La fascinante démocratie du Rojava

Le contrat social de la Syrie du nord

par BANCE Pierre

Couverture d’ouvrage : La fascinante démocratie du Rojava
Éditions :Livre
ISBN : 979-10-93784-17-5
Taille : 15,00 x 21,00 cm
Pages : 600

Le Rojava n’est pas seulement une épopée militaire des Kurdes de Syrie contre  
l'État islamique, un havre d’émancipation pour les femmes, un imbroglio diplo-
matique digne de l’histoire moyen-orientale, un destin que l’on craint tragique,  
c’est aussi et d’abord une expérience politique et sociale inédite et fascinante.
PIERRE BANCE
Inédite, car elle lie, dans un même contrat social, la démocratie directe et le parle-
mentarisme. Alliage improbable de communes autonomes, d’assemblées législa-
tives et de conseils exécutifs fédérés. Fascinante, parce que fondée sur les droits de  
l’homme, les libertés fondamentales et l’écologie sociale, elle s’exprime au cœur  
d’un Proche-Orient pétri de dictatures, de démocraties chaotiques, d’États-nations  
aux visées hégémoniques, au milieu de sociétés aux coutumes patriarcales et aux  
pratiques religieuses conservatrices. Fascinante encore quand elle réussit à unir  
dans une même auto-administration, à égalité de droits et de devoirs, les peuples  
kurde, arabe, assyrien, chaldéen, turkmène, arménien, tchéchène, tcherkesse...  
de diverses confessions musulmanes, chrétiennes et yézidie, là où dominait la loi  
du plus fort.
Sans doute, tout ne fonctionne pas à merveille au nord de la Syrie. Comment  
pourrait-il en aller autrement avec la guerre impérialiste ottomane d’Erdoğan, la  
pression des obscurantistes du djihad, les menaces d’Assad de réinvestir le territoire  
et les trahisons des alliés russes et occidentaux. Néanmoins, tant les avancées en  
matière de droits et libertés que les expériences institutionnelles originales menées  
au Rojava intéresseront tous les démocrates qui cherchent à refonder un système  
de représentation déconsidéré. Comme ceux qui, de par le monde, aspirent à une  
société libérée de toute domination, car l’Administration autonome de la Syrie  
du Nord et de l’Est soulève la question de fond: comment se passer de l’État et  
dépasser le capitalisme?

L’auteur
Pierre Bance, docteur d’État en droit, ancien directeur des Éditions Droit et So-
ciété, est l’auteur d’Un autre futur pour le Kurdistan ? Municipalisme libertaire et  
confédéralisme démocratique (Noir et Rouge, 2017). Ses travaux sont publiés sur  
le site Autre futur (http://www.autrefutur.net/).

Parution :
Maison d’édition : Noir & Rouge
Genres :
Extrait :

Le Rojava n’est pas seulement une épopée militaire des Kurdes de Syrie contre
l'État islamique, un havre d’émancipation pour les femmes, un imbroglio diplo-
matique digne de l’histoire moyen-orientale, un destin que l’on craint tragique,
c’est aussi et d’abord une expérience politique et sociale inédite et fascinante.
PIERRE BANCE
Inédite, car elle lie, dans un même contrat social, la démocratie directe et le parle-
mentarisme. Alliage improbable de communes autonomes, d’assemblées législa-
tives et de conseils exécutifs fédérés. Fascinante, parce que fondée sur les droits de
l’homme, les libertés fondamentales et l’écologie sociale, elle s’exprime au cœur
d’un Proche-Orient pétri de dictatures, de démocraties chaotiques, d’États-nations
aux visées hégémoniques, au milieu de sociétés aux coutumes patriarcales et aux
pratiques religieuses conservatrices.

LIRE LA SUITE

Fascinante encore quand elle réussit à unir
dans une même auto-administration, à égalité de droits et de devoirs, les peuples
kurde, arabe, assyrien, chaldéen, turkmène, arménien, tchéchène, tcherkesse...
de diverses confessions musulmanes, chrétiennes et yézidie, là où dominait la loi
du plus fort.
Sans doute, tout ne fonctionne pas à merveille au nord de la Syrie. Comment
pourrait-il en aller autrement avec la guerre impérialiste ottomane d’Erdoğan, la
pression des obscurantistes du djihad, les menaces d’Assad de réinvestir le territoire
et les trahisons des alliés russes et occidentaux. Néanmoins, tant les avancées en
matière de droits et libertés que les expériences institutionnelles originales menées
au Rojava intéresseront tous les démocrates qui cherchent à refonder un système
de représentation déconsidéré. Comme ceux qui, de par le monde, aspirent à une
société libérée de toute domination, car l’Administration autonome de la Syrie
du Nord et de l’Est soulève la question de fond: comment se passer de l’État et
dépasser le capitalisme?

L’auteur
Pierre Bance, docteur d’État en droit, ancien directeur des Éditions Droit et So-
ciété, est l’auteur d’Un autre futur pour le Kurdistan ? Municipalisme libertaire et
confédéralisme démocratique (Noir et Rouge, 2017). Ses travaux sont publiés sur
le site Autre futur (http://www.autrefutur.net/).

REGROUPER

Longo Maï

par WILLETTE Luc

Couverture d’ouvrage : Longo Maï
Éditions :Livre
ISBN : 286738936
Taille : 13,50 x 21,00 cm
Pages : 220

Mai 68 a vu éclore maintes tentatives de vie communautaire qui, non sans rappeler les phalanstères du XIXe siècle, se sont constituées à partir d’un refus de la société. La plupart ont échoué, sauf Longo Maï : malgré les attaques, les calomnies, les tracasseries policières, cette communauté de vingt-quatre jeunes venus d’Autriche, de Suisse ou d’ailleurs pour s’installer en Haute-Provence, au pays de Giono, tient le pari de son nom, qui signifie en provençal « pourvu que ça dure ! » Elle compte maintenant deux cents membres. Pourquoi ? Peut-être parce que Longo Maï a dépassé le refus, parce qu’elle construit, essaime et développe de nombreux réseaux de solidarité internationaux. Parce que l’utopie s’accompagne toujours chez elle d’un souci du concret : la terre est devenue fertile, les troupeaux prospèrent, l’école du village rouvre, la musique et les éclats de voix y résonnent des nuits entières et une vraie radio libre, Radio Zinzine, y diffuse une parole des plus impertinentes. Luc Willette fait revivre les moments de lutte et de fête, les échecs et les victoires quotidiennes qui ont ponctué ces vingt ans de vie communautaire.

Parution :
Maison d’édition : Syros
Genres :

Rage de camp

pistes et outils pour un campement autogéré

par COLLECTIF

Couverture d’ouvrage : Rage de camp
Éditions :Livre
Taille : 16,00 x 27,00 cm
Pages : 324

Rage de camp, c’est un essai, un outil, un petit pavé à balancer à la face de ce monde pourri !

À l’intérieur on a tenté de répondre à quelques questions épineuses quand on veut se retrouver à nombreux-ses. Par exemple : comment assurer la bouffe pour plusieurs centaines de personnes ? De quels espaces et de quels rôles a-t-on besoin pour se sentir toutes et tous bien ? Est-ce que tout est à prix libre ? Et pour l’élec’, c’est quoi le mieux : groupe électro ou piratage du réseau ?

Mais c’est pas tout, parce que mettre sur pied un campement avec une autogestion qui roule, c’est galère. On n’a pas toutes les solutions, on n’a pas tout essayé et on s’est parfois planté·e·s en beauté. C’est pour ça que ce bouquin est là : pour raconter tout ça, à plusieurs voix.

À l’intérieur y a aussi des trucs pour discuter à 200 en trois langues différentes ; des tuyaux pour assembler des tuyaux d’eau ; des réflexions sur le pouvoir, l’organisation et sa litanie de commissions ; des ficelles pour monter des actions avec legal et medic team sur le qui-vive ; des douces injonctions à la communication (sécurisée!) ; des pistes pour composer sans se décomposer… Un tour d’horizon, quoi.

Ouvrir et partager nos perspectives révolutionnaires, ce n’est pas une mince affaire. On espère que ce petit guide aidera à monter un camp mieux que nous !

Ramène ta pioche, tes potes, et ton chap’ !

Rage de Camp, pistes et outils pour un campement autogéré est un bouquin auto-édité à 500 exemplaires. Ce livre a été écrit, illustré, mis en page et diffusé par un collectif de personnes amateureuses dans cette « discipline ». Il a pour objectif de donner des pistes et des outils pour l’organisation d’évènements autogérés. L’idée de ce livre est née suite au campement d’août 2015 à Bure. Nous avons voulu transmettre et partager les expériences vécues lors de l’organisation de ce moment. Revenir sur ce qui a marché, réfléchir aux erreurs, essayer de faire en sorte de ne pas réinventer l’eau chaude.

Parution :
Maison d’édition : Rage de camp
Genres :

La Collectivisation en Espagne

1936 : une révolution autogestionnaire

par COLLECTIF Rehdic

Couverture d’ouvrage : La Collectivisation en Espagne
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-9157-3138-5
Taille : 11,00 x 17,00 cm
Pages : 110

En 1936, en Espagne, la gauche gagne les élections. Une partie de la population décide d’aller plus loin et s’organise selon les principes de l’anarcho-syndicalisme. En 1936, face au putsch de Franco, des régions entières du pays mettent en place ce que l’on définissait encore comme une utopie : le communisme libertaire. La victoire fasciste viendra clore cette expérimentation à nulle autre pareille.

Ce livre décrit ce qu’elle fut concrètement, puis l’illustre par le témoignage d’un paysan de la collectivité de Calanda.

Une excellente première approche de la révolution espagnole. A compléter par la lecture de “La Tragédie de l’Espagne” pour avoir une vision d’ensemble de ce temps majeur de l’histoire moderne des utopies.

Parution :
Maison d’édition : Éditions CNT-RP
Genres :