L’anarchie expliquée à ma fille

par GURRIERI Pippo

Couverture d’ouvrage : L’anarchie expliquée à ma fille
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-072-0
Pages : 72

Traduction de l’italien : collectif mouton pirate

- Salut papa.
- Salut, qu’est-ce que tu écoutes ?
- De la musique anarcho-punk, il s’agit d’un CD qui m’a été prêté par un copain. Des textes très intenses, j’aime beaucoup leur musique… Mais il y a un problème.
- De quoi s’agit-il ?
- Ce copain fréquente des garçons qui se disent anarchistes, qui écoutent tous ce genre de musique et j’aimerais les fréquenter aussi.
- Il est où le problème ?
- C’est que moi, sur les anarchistes, j’ai pas les idées très claires…

Pippo Gurrieri, cheminot et militant anarchiste, anime les revues Sicilia libertaria et Clandestino ainsi que la maison d’édition Sicilia Punto L.

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Illustrateurs :
Genres :
Critiques :Raoul a écrit:

"L’anarchie expliquée à ma fille" de GURRIERI Pippo
Un formidable bouquin présentant l'anarchisme de manière complète dans un langage accessible à tous. Le dialogue d'un père avec sa fille adolescente sert d'excuse à cette vulgarisation s'adressant à tout lectorat. Une fois passée la barrière de l'égo quant au coté infantilisant du titre et le coté un poil paternaliste de la narration, c'est la logique implacable de la théorie libertaire qui nous saute au visage.


Les zanars

1. Aldine

par CREAGH Ronald

Couverture d’ouvrage : Les zanars
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-073-7
Pages : 48

Le numéroïde « Ten Sixty Six » est envoyé sur la planète Terre pour une mission dont il ignore la raison. Il découvre les zanars et leur fonctionnement en groupe. Tel est le premier épisode d’une série parfaitement imprévisible, car l’auteur de cette histoire vient de recevoir une mise en garde des Martiens, à l’heure où nous mettons sous presse. On sait seulement qu’il nous avait annoncé :

Deuxième épisode. Valcheta, Patagonie.

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Illustrateurs :
Genres :
Critiques :Silence a écrit:

« Sous ses faux airs de livre pour enfant, cet objet littéraire non identifié s’adresse en fait aux personnes qui n’ont pas peur d’aborder une pensée conceptuelle sur l’économie, l’être humain, etc. 1066, le héros post-humain qui débarque d’une autre planète sur Terre et fait la rencontre de ces étranges Zanars, c’est un peu nous. Il découvre des manières bien différentes de penser et de s’organiser, un monde divers, sans hiérarchie ni domination, où l’argent n’est plus maître, où la morale binaire n’existe plus, où la pensée est en même temps poésie. L’auteur réussit la prouesse de nous emmener dans une réalité où c’est l’ensemble de l’imaginaire et des évidences qui fondent notre manière de vivre, de sentir, de penser qui serait bouleversée. Avec ses gros caractères et ses très belles illustrations couleur sur chaque page de droite, ce livre à l’écriture simple est en même temps d’une grande densité philosophique. Impressionnant et étrange. Tome 2 en attente. »

Silence n° 426, septembre 2014


L’anarchisme c’est réglé !

Un exposé anarchiste sur le droit

par HOLTERMAN Thom

Couverture d’ouvrage : L’anarchisme c’est réglé !
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-065-2
Pages : 72

L’État utilise le droit pour dominer. C’est le droit étatique. Les anarchistes contestent ce droit, parce que ce droit est l’expression du pouvoir de l’État.

À coté du droit étatique, il y a aussi le droit non étatique. Souvent, et sans s’en rendre compte, les anarchistes utilisent une telle sorte de droit. Ce livre traite de ce droit non étatique que l’on qualifie même quelquefois de « droit anarchiste ».

Ainsi, ce texte est un défi. Comme c’est aussi un défi de prétendre qu’on trouve dans l’anarchie la plus haute perfection de la société. Proudhon le dit dans son Premier Mémoire (1840). Élisée Reclus le répète à sa façon : « L’anarchie, la plus haute expression de l’ordre. » Le droit non étatique et anarchiste que l’auteur aborde dans ce texte s’inscrit dans l’esprit de ces hommes.

Thom Holterman (1942), objecteur de conscience, rédacteur de la revue anarchiste hollandaise de AS, juriste libertaire et ancien professeur de droit constitutionnel à l’université de Rotterdam (EUR), a publié plusieurs livres sur l’anarchisme et le droit. Ce livre est son premier titre en français.

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Genres :

Qu’est-ce que l’écologie sociale ?

par BOOKCHIN Murray

Couverture d’ouvrage : Qu’est-ce que l’écologie sociale ?
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-058-4
Pages : 54

La domination qu’exercent les riches sur les pauvres, les hommes sur les femmes, les vieux sur les jeunes, se prolonge dans la domination que les sociétés fondées sur la hiérarchie exercent sur leur environnement. Et de même que ces relations de domination aliènent les personnes – c’est-à-dire détruisent ou réduisent leur potentialité humaine –, de même ces sociétés hiérar­chiques détruisent la nature. Mener une politique écologique appelle donc une mutation des rapports politiques au sein de la société : « protéger la nature » suppose l’émancipation sociale.

Ce texte est la traduction du premier chapitre de l’ouvrage de Murray Bookchin (14/01/1921 - 30/07/2006), The Ecology of Freedom : the Emergence and Dissolution of Hierarchy, publié à Palo Alto en Californie en 1982. Nous l’avons publié une première fois en 1989 puis réédité en 1999, 2003 et en 2007. Les demandes répétées montrent qu’il n’a rien perdu de son intérêt. L’introduction provient de la version italienne publiée à Milan chez nos ami.e.s des éditions Elèuthera et la préface à la quatrième édition a été rédigée par Hervé Kempf.

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Genres :

Introduction à la philosophie écologique et politique de l’anarchisme

par CLARK John P

Couverture d’ouvrage : Introduction à la philosophie écologique et politique de l’anarchisme
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-079-9
Pages : 80

Face à la crise des idéologies de droite et de gauche, les trois essais proposés dans cette brochure («  Qu’est-ce que l’anarchisme  ?  », «  La politique de libération  : de la classe à la culture  », «  L’anarchisme et la crise mondiale actuelle  ») ouvrent une autre perspective  : le communautarisme anarchiste à propos duquel, tôt ou tard, doit s’interroger tout écologiste et tout théoricien de la «  libération  ». Mais aussi question pour toute philosophie alternative à la «  politique de l’autruche  » qui consiste à ne réagir qu’au coup par coup au lieu de décider dès maintenant d’orienter son destin.

(Réédition de l’ouvrage de 1993)

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Genres :

Psychanalyse et anarchie

par LESAGE DE LA HAYE Jacques, DADOUN Roger

Couverture d’ouvrage : Psychanalyse et anarchie
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-136-9
Taille : 11,00 x 18,00 cm
Pages : 96

La psychanalyse, qu’elle soit freudienne, lacanienne ou reichienne, dépasse de beaucoup les techniques auxquelles on la réduit parfois. Elle offre de la vie une vision plus large, plus ample, qui ne se réduit pas à l’enveloppe dans laquelle on enferme l’individu, mais le relie par sa parole et par son corps à ceux qui l’entourent et qui l’ont précédé. L’individu, ou du moins l’individu fragile, qu’on nomme ainsi, ne peut que rencontrer les autres et, pour sa propre expansion, désirer qu’eux aussi soient plus «  libres  ». Non pas de cette liberté qui enferme, mais de celle qui élargit notre sphère vitale et à laquelle s’opposent les structures rigides et l’injustice. Et, au-delà, il s’agit bien de retrouver la possibilité d’une harmonie avec l’univers tout entier.

Ce sont ces préoccupations, cette vie, les questions sur la façon dont elle circule, les questions aussi sur tout ce qui s’y oppose, qui font qu’une réflexion à propos de la psychanalyse ne peut laisser les anarchistes indifférents. Bien qu’il paraisse pourtant loin de ces préoccupations, Archinov écrit, à la fin de la Révolution makhnoviste  : «  Prolétaires de tous les pays  ; descendez dans vos propres profondeurs et cherchez-y la vérité, vous ne la trouverez nulle part ailleurs  !  »

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Genres :

À propos des auteurs

LESAGE DE LA HAYE Jacques

DADOUN Roger

Comment un anarchiste a découvert la Terre : Élisée Reclus

suivi de « Éducation pour la Terre ou éducation pour l’Empire  ? »

par CLARK John P

Couverture d’ouvrage : Comment un anarchiste a découvert la Terre : Élisée Reclus
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-122-2
Taille : 11,00 x 18,00 cm
Pages : 80

Reclus voyait dans la Première Internationale une étape clé dans la naissance d’une véritable solidarité mondiale, et dans le développement de notre capacité à «  prendre définitivement conscience de notre humanité solidaire, faisant corps avec la planète elle-même, embraser du regard nos origines, notre présent, notre but rapproché, notre idéal lointain  ».

Ces lignes décrivent également les hautes aspirations d’une géographie anarchiste qui, si elle reste fidèle à l’héritage de Reclus, est une «  science de la Terre  », au sens le plus fort.

John. P. Clark est un écrivain et activiste anarchiste. Son prochain livre, Between Earth and Empire, sera publié par PM Press. Il est directeur de l’Institut La Terre pour la communauté et l’écologie, un projet éducatif et organisationnel situé à la Nouvelle-Orléans et sur un terrain de 35 hectares dans la forêt côtière du Golfe du Mexique. Il est membre du Syndicat des travailleurs de l’éducation de l’IWW.

Traduit de l’anglais nord-américain par Lougar Raynmarth

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Genres :

Violence ou non-violence ?

La folie très raisonnable d’un ouvrier syndicaliste libertaire

Couverture d’ouvrage : Violence ou non-violence ?
Éditions :Livre
ISBN : 978-2-35104-080-5
Pages : 32

« La libération et l’affranchissement du prolétariat ne dépendent pas d’un soulèvement violent, mais d’un accroissement et d’une convergence solidaire qui déboucheront sur la capacité de mener des actions économiques de masse. Le prolétariat reste sans défense et sans pouvoir s’il n’est pas pénétré d’un esprit collectif et solidaire ; et si d’aucuns assistent sans réagir, indifférents, à l’assassinat de leurs frères. La violence des oppresseurs ne peut être affrontée que par la solidarité agissante des opprimés. »

« La culture et la solidarité sont deux valeurs inséparables ; la violence n’a d’effet que destructeur et nuit à la culture. Personne ne reconnaîtra de dimensions culturelles aux époques guerrières et dévastatrices. Au contraire, les hauts lieux de culture humaine ont toujours montré, dans la vie quotidienne, des dispositions sociales créatrices de paix. Gare à une culture où la brute soldatesque, symbole de la loi du plus fort et de la violence, l’emporte sur les porteurs d’esprit de solidarité traqués par leurs prédateurs ! »

Ce texte est paru pour la première fois en brochure dans Sozialpolitische Sammlung (Textes sociopolitiques rassemblés), édité par Alfred Saueracker, cahier 3, Cerny, Wien/Leipzig 1920. Il a été réédité en juin 1988 dans le n° 125 du journal Graswurzelrevolution.

La traduction a été assurée par Lou Marin et la relecture par Solange Bidault, Michèle Crès et André Bernard.

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Genres :

L’esprit de révolte

par KROPOTKINE Pierre

Couverture d’ouvrage : L'esprit de révolte
Éditions :Brochure
Pages : 29

L esprit de Révolte, petit texte publié en 1881, Kropotkine développe une théorie de l Histoire en rupture avec les thèses hégélienne et marxiste. En s appuyant sur l analyse de la Révolution française de 1789, il considère que les acteurs majeurs et décisifs de cet événement sont les « petites gens ». Ainsi, ce ne sont pas les élites bourgeoises et cultivées qui bouleversent le cours ordinaire des choses mais bien les gens du peuple, qui, par esprit de révolte, développe sans stratégie établie un activisme révolutionnaire qui conduit aux changements profonds. L agitation préalable et nécessaire avant que les conditions de la révolution soient arrivées à maturité est initiée et entretenue par les grandes masses. Les années qui précédèrent 1789 virent une multiplication des pamphlets, libelles, brochures ou plus simplement encore, afin que tous comprennent, de dessins caricaturant les m urs de la cour de Louis XVI, ceux-ci se révélèrent être des armes de propagande extrêmement efficaces qui « contaminèrent » la plus grande partie de la population, alimentant ainsi la colère sourde des gens maltraitées. En quelques pages, Kropotkine propose donc un manuel théorique de la révolution, de ses acteurs et des moyens nécessaires à son épanouissement.

Parution :
Maison d’édition : Kalvingrad
Genres :

Déviance en société libertaire « Prison et anarchie »

Prison et Anarchie

par Ras Les Murs

Couverture d’ouvrage : Déviance en société libertaire « Prison et anarchie »
Éditions :Brochure
ISBN : 2-905691-20-4
Pages : 64

La présente brochure retranscrit les diverses interventions exprimées lors du débat Prison et anarchie, organisé à Paris, le 28 septembre 1991, par le groupe qui se charge de l’émission Ras-les-murs sur les ondes de Radio Libertaire. La discussion qui s’ensuit est le fruit d’une réflexion engagée depuis plusieurs années par des compagnons du mouvement libertaire et, notamment, Miguel Benasayag, Jacques Lesage de La Haye, Serge Livrozet, Gaetano Manfredonia, ainsi que tous ceux et celles qui sont intervenus pendant ce débat.

Parution :
Maison d’édition : Atelier de Création Libertaire
Genres :